Passer au contenu de cette vue

IFADEM - Module 1: Bien maitriser les outils de la langue pour mieux enseigner en français IFADEM-OIF-AUF

L'inscription à ce cours se fait sur invitation seulement

À propos du cours

Le Sénégal est un pays multilingue. En effet, il existe plusieurs langues dont vingt-et-une sont codifiées et ont rang de langue nationale. Mais le français y est l’unique langue officielle, celle qui est employée dans la gestion administrative, dans l’enseignement formel à tous les niveaux et dans les relations internationales. Le français entre également dans toutes les combinaisons d’enseignement bilingue. Il existe ainsi quelques classes bilingues wolof-français ; pular-français ; sérère-français.

Dans ce module, parmi les langues nationales, nous avons privilégié le wolof car c’est la langue la plus répandue. Cependant, tu pourras aussi avoir recours aux autres langues en fonction des usages linguistiques du milieu où tu exerces ton métier.

Lorsque deux langues sont mises en contact, comme c’est le cas pour le wolof, langue nationale, et le français, langue d’enseignement au Sénégal, des interférences linguistiques se produisent ; elles se manifestent par l’utilisation d’éléments appartenant à une langue tandis que l’on parle ou écrit dans l’autre langue.

À l’échelle collective, les langues nationales du Sénégal sont en contact avec la langue française depuis le XIXe siècle (voire, localement, depuis la fin du XVIIe siècle). Au fil des ans, de nombreux échanges ont eu lieu entre les langues nationales et le français. Les éléments ainsi échangés dans les deux sens, des langues nationales vers le français et du français vers les langues nationales, font désormais partie intégrante du patrimoine linguistique du Sénégal.

À l’échelle individuelle, toute personne qui entreprend l’apprentissage d’une langue autre que sa langue maternelle – comme langue seconde ou étrangère – manifeste des interférences linguistiques, allant essentiellement de sa langue maternelle vers la langue apprise mais pouvant aussi se manifester dans l’autre sens (de la langue apprise vers la langue maternelle).

C’est ce deuxième type d’interférences linguistiques, individuelles, dont il va être question dans ce module. Ces interférences peuvent se manifester à différents niveaux. Il sera surtout question ici d’interférences phonétiques et graphiques (séquence 1), lexicales et sémantiques (séquence 2), morphologiques et syntaxiques (séquence 3).

Dans une perspective communicative comme celle qui est adoptée dans la présente formation, ces interférences sont à considérer comme faisant partie intégrante du processus d’acquisition de la langue : elles constituent une étape nécessaire, normale, de l’apprentissage de la langue et sont autant de signes des processus d’appropriation des langues. Mais si cette étape est nécessaire, l’élève doit aussi apprendre à la dépasser, pour s’approprier pleinement le système linguistique de la langue-cible. Ton rôle dans ce domaine est essentiellement de veiller à éviter que les interférences individuelles s’installent définitivement, deviennent une manière de parler habituelle, empêchant l’élève de progresser dans son apprentissage de la langue. Cela implique que tu sois d’abord et avant tout capable d’identifier ces interférences ; le présent module devrait t’y aider.

Conditions d'utilisation

Conditions d’utilisation du contenu du cours

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale

Cette licence permet aux autres de distribuer, remixer, arranger, et adapter votre œuvre, à des fins non commerciales, tant qu’on vous accorde le mérite de la création originale en citant votre nom. C’est le contrat le plus souple proposé. Recommandé pour la diffusion et l’utilisation maximales d’œuvres licenciées sous CC.


Conditions d’utilisation des contenus produits par les participants

Licence restrictive : la production relève de la propriété intellectuelle de son auteur et ne peut donc pas être réutilisée.